L'association

L'association a été créée en avril 2003 à l'initiative de parents adoptants et de personnes intéressées par les questions de l'enfance. Elle a développé ses activités à Vung Tau (anciennement Cap St Jacques), située à 100 km au sud-est d'Ho Chi Minh Ville (Saïgon).

Cette ville ne bénéficiait pas de réelles aides extérieures en faveur des très nombreux enfants démunis. L'association a tissé des liens privilégiés avec le centre d'accueil pour enfants de Vung Tau afin de leur venir en aide. Les 2 centres de Vung tau accueillent des enfants abandonnés, enfants des rues ou placés sur décision judiciaire et suivent les enfants vivant au sein de familles défavorisées. Les actions de l'association ont déjà permis une amélioration notable des conditions de vie des enfants, même si beaucoup reste toujours à faire.
VungTau au Sud du Viêtnam

Pour Les Enfants des Rizières a construit la Maison Sociale de Long Hai afin d'accueillir des enfants de la rue, des enfants abandonnés, des enfants handicapés victimes de l’agent orange (dioxine) ainsi que des enfants de familles en grande difficulté.

L'Association dont le siège est à Puteaux (92) regroupe des membres répartis sur l'ensemble de la France.



L’Association est habilitée par le PACCOM (People's Aid Coordinating Committee) depuis juin 2006. Le PACCOM est un organisme gouvernemental vietnamien rattaché au Ministère de l’Intérieur qui coordonne et contrôle les activités des ONG travaillant au Vietnam.

Avec le PACCOM, l’Association doit avoir une transparence sur ses actions au Vietnam en lui fournissant des rapports annuels. Le PACCOM vérifie que les bénéficiaires au Vietnam ont bien reçu les aides identifiées dans nos rapports.

L’habilitation du PACCOM permet à l’association d’étudier tout projet au Vietnam en collaboration avec les administrations vietnamiennes et de réaliser ses programmes avec leur soutien.

Avertissement: 
L’association Pour les Enfants des Rizières compte parmi ses membres des parents ayant adopté un enfant à Vung Tau dans le cadre d’une démarche individuelle, et souhaitant conserver des liens privilégiés avec l’orphelinat de leur enfant. 
L’association Pour les Enfants des Rizières n’est pas une OAA et n’est donc pas autorisée à traiter les dossiers d’adoption. 
Ses actions sont purement humanitaires.