Parrainer

Personne à contacter : Nathalie PUGEAUX aper.parrainage@gmail.com


1. Qu'est-ce que le parrainage

Le parrainage est un acte par lequel une personne physique ou morale s’engage à subvenir aux besoins matériels d’un enfant. C’est un engagement à long terme qui dure, en principe, jusqu’à ce que le filleul ait atteint sa majorité, ou son autonomie financière.
Le lien ainsi créé peut se poursuivre au-delà.

Le parrainage est un geste humanitaire, qui n’entraîne aucune obligation du filleul vis-à-vis du parrain, ni aucun droit du parrain sur le filleul. Le parrainage ne doit pas être motivé par l’attente de reconnaissance.

Le parrain peut se désengager de ses obligations à tout moment.
Cependant le parrainage crée des liens qui sont souvent très forts dans le sens enfant/parrain.
En effet, pour le filleul, c’est l’assurance d’être correctement nourri, habillé, soigné, de pouvoir poursuivre ses études dans la voie qu’il choisit lui-même en fonction de ses goûts et aptitudes.

Le parrain s’engage à respecter la culture, les traditions et les convictions de l’enfant et de son pays. Il s’interdit d’exercer toute influence politique ou religieuse. Il doit laisser le filleul libre de l’orientation de sa carrière.

Financièrement, le parrainage se traduit par un versement dont le montant est fixé par le conseil d’administration et qui est prélevé trimestriellement sur le compte du parrain. Le non-paiement du parrainage pendant six mois et malgré deux rappels est un motif d’exclusion (abandon de fait).
Le montant mensuel du parrainage est fixé à 25€ par mois (75 € par trimestre).

Il est demandé au parrain d’adhérer à l’association (20 € minimum par an) afin de participer aux frais administratifs.
La totalité du montant du parrainage est reversée au centre d’accueil du filleul qui se charge de le gérer pour lui.

2. Qui sont les filleuls ?

Les filleuls sont des enfants vivant dans les centres d'accueil de Vung Tau et de Long Hai, placés sous la tutelle du département des affaires sociales de la province de BA RIA – Vung Tau, ou vivant dans leur famille. Ces derniers enfants sont sélectionnés et sont suivis par le même département des affaires sociales.
Les origines des enfants sont diverses :
  • orphelins,
  • enfants abandonnés,
  • enfants dont les parents ont été déchus de leur autorité parentale, et placés sur décision de justice.
  • Enfants vivant au sein d'une famille défavorisée.

Selon la loi Vietnamienne, ces enfants ne peuvent rester dans ces centres après 18 ans. Lorsque cela est possible, l'association propose de continuer les parrainages après 18 ans pour les filleuls qui souhaitent poursuivre des études supérieures.

L’Association propose trois types de parrainages :

2.1 - Le parrainage d’enfants scolarisables

Ils concernent des enfants placés dans les centres ou dans leur famille à Vung Tau et Long Hai.
Ils ont pour but de subvenir à leurs besoins quotidiens (vêtements, nourriture) et de leur permettre de suivre une scolarité normale ou un apprentissage, indispensable pour leur intégration dans la société vietnamienne.

L’association adresse tous les ans un rapport sur l’enfant parrainé ainsi qu’une photo.

2.2 - Le parrainage d’enfants malades.

Il s’agit généralement de nourrissons ou de très jeunes enfants handicapés ou atteints de maladies graves (hépatites, Sida, …). Le parrainage a pour but de subvenir à leurs besoins quotidiens et de participer aux frais de santé. Lorsque cela est possible, ces enfants sont scolarisés.
Le montant du parrainage est de 25€ par mois mais un montant supérieur les 3 premières années serait apprécié afin de participer aux frais de santé plus importants supportés par le centre.

L’association adresse tous les ans un rapport sur l’enfant parrainé ainsi qu’une photo.

2.3 - Le parrainage collectif.

Le parrainage collectif consiste à verser régulièrement une aide au centre d’accueil afin de participer aux frais de fonctionnement et améliorer le confort de tous les enfants.
Le montant et la durée sont libres mais il est suggéré 25€ par mois pendant 1 an avec tacite reconduction.

L’association adresse tous les ans un rapport sur l'evolution du centre.

3. Les liens de parrainage

Ils sont renforcés par le courrier, les cadeaux, les visites, etc...

Pour des raisons matérielles, le courrier passe par les responsable parrainages de l’association "Pour les Enfants des Rizières" qui se charge des traductions. Toutefois, l’association n’exerce ni contrôle, ni censure sur les lettres dans un sens ou dans l’autre.
Etant données les différences de culture et la difficulté des enfants à écrire, le parrain ne doit pas s’attendre à des lettres très personnalisées du moins dès le départ. Aucune réponse à une question précise ne peut être attendue avant plusieurs mois, compte tenu des délais de transmission et de traduction.

L’association peut, à la demande des parrains, acheter des cadeaux sur place, mais ne peut prendre en charge l’envoi de cadeaux aux filleuls.

Au cours des visites sur place, les parrains doivent respecter les règles suivantes :
  • Toute sortie hors du centre doit être préalablement autorisée par le chef du centre. Pour éviter toute difficulté sur place, il est demandé au parrain de prévenir l’association avant son départ.
  • Le parrain ne doit pas chercher à voir le filleul pendant les heures d’étude ou de travaux scolaires.
  • Le parrain peut emmener son filleul en promenade en ville ou dans les environs, en s’assurant le concours d’un interprète, qui peut être un adolescent. Il peut effectuer pour lui des achats en respectant les goûts et désirs de l’enfant. Le filleul doit être ramené au centre avant la nuit.
  • En aucun cas, le (la) filleul(e) ne doit pénétrer dans la chambre du parrain ou de la marraine, ceci est un motif d’exclusion de l’association.
  • Le séjour, hors de son pays, d’un filleul ne peut être envisagé qu’à titre exceptionnel, pour des motifs graves et sérieux, et après autorisation du chef du centre et de l’association.
  • Ce séjour est placé sous la responsabilité exclusive du parrain.

4. L’association s’engage à :

  • transférer sur place les fonds provenant des parrainages, des dons ou subventions, en ne conservant que le strict nécessaire pour les frais de fonctionnement de l’association, sans réaliser aucun profit.
  • contrôler sur place que les fonds sont bien utilisés conformément à leur destination : habillement, nourriture, soins médicaux, scolarité, etc...
  • assurer la liaison entre les parrains et les filleuls, à faire traduire puis transmettre le courrier, dans les deux sens. Dans certains cas, à fournir des indications sur la santé, le comportement ou les dispositions du filleul.

L’association signale au parrain, dès qu’elle en a connaissance, tout événement majeur survenant dans l’existence du filleul.

L’association s’appuie sur son représentant local, Melle My Huong, pour le suivi des enfants parrainés.

5. Comment parrainer ?

Pour parrainer un enfant, envoyez un bulletin d’adhésion et de parrainage à l’association "Pour les Enfants des Rizières".
Nathalie Pugeaux vous contactera pour vous communiquer les noms des enfants qui pourraient être parrainés.
L’association vous adressera un formulaire du département des affaires sociales de la province de Ba Ria-Vung Tau, identifiant l’enfant à parrainer ainsi qu’un formulaire d’autorisation de prélèvement.

6. Fiscalité

L’association est reconnue d’intérêt général par l’administration fiscale. Les sommes versées au titre des parrainages sont assimilées à des dons désintéressés et permettent une réduction des impôts :
  • Particuliers: 75% des sommes versées jusqu'à 521 € puis 66% au-delà dans la limite de 20% des revenus annuels.
  • Entreprises: 60 % des sommes versées dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires.
Une attestation fiscale est délivrée en début d’année suivante.


7. Notre guide du parrainage

Visualisez ci-dessous notre guide du parrainage et n'hésitez pas à communiquer ces informations aux personnes que vous connaissez...